Que l’on soit manager ou collaborateur, rares sont ceux qui n’ont jamais rencontré de difficultés liées à la communication dans leur carrière. Etablir une communication efficace au sein d’une équipe et ainsi optimiser les performances et le bien-être au travail est une tâche qui s’avère être bien plus compliquée qu’il n’y paraît pour les managers. Et si la solution existait déjà ?

La formation en communication remise en question

En 2010, un article de La Tribune intitulé « Le stress au travail, avant tout un problème de management » relatait les conclusions d’un rapport sur le stress au travail remis au Premier ministre de l’époque, François Fillon. On découvrait ainsi que le rapport préconisait la réforme de l’enseignement du management dans les écoles de commerce et d’ingénieurs, où la formation dans ce domaine était qualifiée « d’extrêmement pauvre ». Malheureusement, il n’est pas rare d’entendre des managers qui avouent être parfois démunis face à certaines situations car les quelques outils qu’ils ont reçus en formations sont en théorie efficaces, mais qui, contextualisés, s’avèrent inapplicables. Pourtant, depuis les années 80, un outil particulièrement efficace existe. Mais quel est-il ?

La programmation neurolinguistique, de la thérapie au management.

La programmation neurolinguistique ou PNL, vous connaissez ? Cet outil moderne de communication est né dans les années 70 à partir d’un constat de Richard Bandler, psychologue, mathématicien et informaticien : « puisque la psychanalyse étudie pourquoi on va mal, ne peut-on pas trouver une méthode qui nous permette de savoir comment on fait pour aller bien? ».

Richard Bandler s’est alors associé à John Grinder, psychologue et professeur de linguistique, pour modéliser le savoir-faire de 3 thérapeutes considérés comme des génies dans leurs pratiques : Milton Erickson, père de l’hypnose Ericksonienne, Virginia Satir, experte des thérapies systémiques et Fritz Perls créateur de la Gestalt thérapie. Conçu à des fins thérapeutiques, l’outil originel connait des améliorations dans les années 80 avec la contribution de Robert Dilts, qui a notamment formalisé le modèle des niveaux logiques et le travail sur les croyances. De cet approfondissement s’est initiée une utilisation plus générale de la PNL qui s’est révélée être particulièrement performante dans le domaine de la communication et du management.

L’acuité sensorielle au cœur de la PNL

La communication se réalise à 2 niveaux : le niveau conscient (verbal) et le niveau inconscient (para verbal et non verbal). Ainsi, lorsque vous tenez des propos qui ne sont pas en adéquation avec vos convictions, votre langage inconscient traduit immédiatement l’incongruence.

L’acuité sensorielle définit le degré de finesse de perception d’une personne. Elle permet, au travers des cinq sens (Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfaction, Gustatif), de capter des informations plus nombreuses et plus précises, et de devenir plus conscient des réponses inconscientes. Nous sommes peu entraînés à percevoir nos propres messages inconscients ou même ceux des autres.  En aiguisant son acuité sensorielle et en l’associant aux autres piliers de la PNL, il est possible d’optimiser la communication en évitant, entre autres, les interprétations inadaptées.

Mieux comprendre pour s’adapter

La PNL, qui se veut être le mode d’emploi du cerveau, permet en premier lieu de mieux se comprendre, de poser des mots et de conscientiser des comportements ou des émotions dont le contrôle nous échappe complètement. Par l’intermédiaire d’outils simples et performants, chacun peut décrypter les stratégies inconscientes qu’il développe et qui, parfois, s’avèrent être inefficaces pour l’atteinte d’un objectif. Il est alors simple d’établir une nouvelle stratégie plus adaptée.

Ce qui est remarquable, c’est qu’en utilisant la même méthode, il est alors possible de mieux comprendre ses collaborateurs ou son manager. Par l’intermédiaire de cette meilleure compréhension, chacun peut optimiser la qualité de ses interactions, développer ses capacités d’adaptation et ainsi s’absoudre des besoins de maîtrise.

Un process complet orienté objectif

La PNL intègre les trois composantes fondamentales de l’expérience humaine que sont la neurologie, le langage et les programmations. Le système neurologique dicte le fonctionnement du corps, le langage définit l’interaction avec les autres et les programmes déterminent la façon d’interpréter les expériences. La PNL se décrit donc comme étant l’étude de l’expérience humaine et en particulier des modèles (ou cartes) du monde des individus. Des modèles propres à chaque individu et extrêmement subjectifs. La PNL porte son attention sur la structure de la subjectivité d’une expérience, plus qu’à son contenu. Cette structure représente ce qui crée et maintient un système en place et ce sur quoi il est possible d’agir. Elle enseigne comment découvrir et utiliser au mieux les programmes neurologiques pour atteindre ses objectifs dans le respect de soi et des autres.

Une technique puissante, mais exigeante

Pour maîtriser les outils de la PNL, il n’y a pas de secret ! Après avoir suivi une formation dispensée par un professionnel certifié, il vous faudra vous exercer régulièrement à la pratique de cet art. Cet entrainement peut s’avérer chronophage et laborieux, mais une fois automatisés, ces outils deviennent des alliés performants dans l’optimisation de la qualité des relations professionnelles.

Céline Florent – Maître-praticienne en PNL

DELTA CONSULTING

facilisis ut id, Phasellus non lectus at