La PNL, un outil puissant

Alors que l’hypnose a le vent en poupe, la programmation neuro-linguistique, pratique cousine, est moins connue bien que tout aussi performant. Utilisée par les thérapeutes pour l’arrêt du tabac, la perte de poids ou encore les phobies, elle fait également partie de la boîte à outils des coachs ou des managers au même titre que les outils de communication classique tel que l’analyse transactionnelle par exemple. Fondées sur les mêmes théories et présuppositions que l’hypnose Ericksonienne, la PNL fait également partie de la catégorie des thérapies brèves, de la neuropsychologie et des neurosciences. Son action, se situant parfois directement au niveau neurologique, est donc rapide et efficace.

La PNL, une histoire d’experts

La PNL est un outil thérapeutique développé par les psychologues Richard Bandler et John Grinder dans les années 1970 aux états Unis. Les co-fondateurs se sont d’abord basés sur les premiers travaux de Gregory Bateson, fondateur de l’école Palo Alto (notion de recadrage, courant cybernétique, pensée systémique) pour créer « un mode d’emploi pour aller bien » alors appelé Méta. Par la suite, la modélisation des stratégies de réussite des thérapeutes d’exception que sont Milton Erickson, père de l’hypnose Ericksonienne, Virginia Satir, experte en thérapie familiale et Frits Perls, créateur de la Gestalt thérapie a permis de faire naitre la première génération de la PNL. La démarche de ses inventeurs, qui s’inscrit uniquement dans le cadre de la psychothérapie, évolue dans les années 80 avec le concours d’experts tel que Robert Dilts et ses apports sur les niveaux logiques, pour s’étendre dans d’autres domaines : management, coaching, techniques de communication, techniques pédagogiques, sport…

La PNL, c’est quoi exactement ?

La PNL est le mode d’emploi du cerveau qui consiste à comprendre, pour ensuite reprogrammer, les grands schémas comportementaux erronés reposant sur les croyances limitantes et les valeurs inadaptées que le sujet a développé sous l’influence de l’éducation, d’un environnement socio-culturel et de l’apprentissage de ses expériences.

A chaque instant, chaque individu se crée sa propre représentation de ce qu’il vit par l’intermédiaire des cinq sens. Cette expérience subjective devient alors une réalité qui peut être subie parfois comme une fatalité. L’ensemble des représentations sensorielles d’un individu est appelé carte du monde.

La PNL permet alors de décrypter la propre réalité d’un individu pour lui proposer des protocoles adéquats à la transformation de ses perceptions (technique appelée recadrage) et ainsi l’ouvrir à une réalité plus adaptée à son bien-être. Il est ainsi possible de supprimer des comportements limitants, de reprendre le contrôle sur ses réactions émotionnelles ou de modifier des processus cognitifs bloquants pour atteindre les objectifs désirés.

En comprenant le « mode d’emploi » de son sujet de façon pragmatique, le psychopraticien (ou praticien PNL) peut ainsi réaliser un accompagnement au changement performant et rapide.

La PNL, comment ça se passe ?

Lors de l’anamnèse, le sujet parle de sa problématique avec le thérapeute qui se positionne alors dans une démarche d’écoute active. En effet, la communication se réalise de façon verbale, para-verbale (intonation, rythme de voix) et non-verbale (accès oculaires, postures, corporalité). Il est donc possible de recevoir des informations non formulées par le sujet juste en réalisant une calibration fine du langage para-verbal et non-verbal. En plus de donner une image de la carte du monde de son sujet, ces informations permettent également au praticien d’établir une relation de confiance en utilisant le phénomène de synchronisation (sorte de connexions naturelles entre insconscients) et parvient ainsi à installer une communication efficace. Stratégiquement, par l’intermédiaire d’un questionnement ciblé, le thérapeute amène ainsi son sujet à recadrer ses perceptions et à s’ouvrir à d’autres possibilités et des solutions peuvent donc apparaitre. Le sujet parvient ainsi à mieux se connaitre et un approfondissement de ce premier travail, avec protocoles thérapeutiques concrets, lui permet de réaliser les changements qu’il souhaite.

La PNL, en consulting

Outre l’accompagnement individuel, un cursus de formations professionnelles existe pour les entreprises qui souhaitent acquérir des outils de communication plus puissants. La durée des modules de formations varie en fonction des du thème choisi (prise de parole en public, communication non-violente, agir en leader, gestion des conflits internes, diversification des aptitudes relationnelles, amélioration de la qualité de vie professionnelle, affirmation de soi …) et du nombre d’apprenants. Ces formations courtes ont une structure commune de base de la pratique professionnelle de la PNL et n’ont donc besoin d’aucun prérequis. Il est ensuite possible de proposer un perfectionnement en fonctions des contextes d’intervention. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page Delta Consulting.

Il existe également un programme de formation intensif en PNL (technicien, praticien et maître-praticien) dispensé par un institut de formation ou un formateur indépendant et donnant droit à des certifications. En qualité d’enseignante en PNL, Delta Consulting est également en mesure de proposer ce cursus complet.

N’hésitez pas à visiter notre page Delta Consulting

neque. dolor. massa Phasellus at consectetur venenatis, ut tristique adipiscing Sed accumsan