Les techniques du coaching

Les neurosciences et la psychostructure : des techniques de pointe

Pour complémenter efficacement mes pratiques de neurosciences telles que la PNL je maîtrise des outils de psychostructure comme l’ennéagramme, le MBTI (profils de Jung), la spirale dynamique de Graves et l’analyse transactionnelle. Cette particularité me confère le titre de coach structurel (coach professionnel avec des compétences supplémentaires en psychostructure). Ces techniques me permettent de réaliser un profilage multidimensionnels de mes clients pour renforcer la stratégie d’intervention et donner plus de puissance au processus de coaching.

Je désire réserver ma séance

La PNL, le mode d’emploi du cerveau

La PNL consiste à comprendre, pour ensuite reprogrammer, les grands schémas comportementaux, cognitifs et émotionnels erronés reposant sur les croyances limitantes et les valeurs inadaptées que le sujet a développé sous l’influence de l’éducation, d’un environnement socio-culturel et de l’apprentissage de ses expériences. Elle permet de décrypter la réalité subjective dans laquelle évolue un individu pour lui proposer des protocoles adéquats à la transformation de ses perceptions (technique appelée recadrage) et ainsi l’ouvrir à une réalité plus adaptée à l’atteinte de ses objectifs. De fait, en comprenant le « mode d’emploi » de son client de façon pragmatique, le coach peut ainsi réaliser un accompagnement au changement performant et rapide.

L’ennéagramme, les armures comportementales

L’ennéagramme est un outil d’analyse qui me permet de décrypter les motivations qui poussent inconsciemment chaque individu à adopter des comportements préférentiels. Nous déchiffrons ici les stratégies et les processus cognitifs des clients qui définissent leur système de défense et régulent et leurs interactions avec les autres. L’outil est particulièrement efficace pour réaliser un profilage de la « couche superficielle » de l’individu, mais pas pour aborder la couche identitaire.

Le MBTI (profils de Jung), le fonctionnement profond

Carl Gustav Jung, célèbre psychiatre suisse, propose en 1921 de caractériser le mode de fonctionnement psychologique des individus basé sur un modèle détaillé dans son ouvrage intitulé Types psychologiques. Dans ce modèle, on retrouve 16 typologies de fonctionnement qui peuvent donner, par combinaisons graduelles, une infinité de profils possible. Cet outil, tout aussi pertinent que l’ennéagramme, vise à dresser une cartographie d’une couche plus profonde et plus identitaire d’un individu.

La spirale dynamique de Graves, la vision du monde

La spirale dynamique est une représentation imagée de la vision du monde d’un individu, d’un collectif ou d’une société. Il a été conçu par le professeur en psychologie Clare Graves en 1952 puis poursuivi par Beck et Cowan qui en ont tiré un livre du même nom en 1996. Cet outil est donc particulièrement efficace pour mieux comprendre le système de croyances et de valeurs qui constitue la base identitaire d’un individu.

Je suis intéressé(e) par une séance

L’analyse transactionnelle, la position dans une interaction

L’analyse transactionnelle est une théorie psychologique et une approche systémique fondée par le psychiatre américain Eric Berne, dans les années 1960. Elle repose sur le présupposé que chaque personne possède trois facettes qui façonnent sa personnalité, trois états du Moi : l’enfant, le parent et l’adulte. Dans l’approche complémentaire du triangle de Karpman, lorsque la transaction est déséquilibrée, il est possible de définir l’adoption de trois rôles pouvant être adoptés par chaque interlocuteur : sauveur, victime et persécuteur. L’application de ces outils vise à améliorer les capacités transactionnelles d’un individu et les comportements qu’il  adopte avec les autres.

dolor nunc risus. luctus velit, ipsum